Bienvenue sur ce blog !

Sexyloo communauté libertine chat coquin

Bienvenue sur le blog d'un passionné du sexe !

Ici, pas d'actrices porno ni de prostituée ! Mon crédo à moi ce sont les rencontres inopinées dans la vie de tous les jours où une fille se laisse convaincre de coucher avec un inconnu. Ce sont les histoires d'amitiés qui dégénèrent en plans sexe...

Je vous raconte ici mes aventures d'un jour dans les moindres détails ! Bonne lecture !

dimanche 18 juin 2017

Le manuscrit introuvable - Poème érotique


J'ai composé toute une histoire sous forme d'un poème érotique. Un agent secret doit retrouver un manuscrit volé. Il traque la femme qui pourrait le détenir mais se rend compte qu'elle fait naître en lui... le désir.

Je recherche des camgirls et autres conteuses qui auraient envie de consacrer un show live à le lire. Le concept est simple, je t'offre ci-dessous un extrait de mon poème que tu peux lire GRA-TUI-TE-MENT à tes fans !

S'ils veulent t'entendre lire la suite, il faudra les rediriger vers un lien que je te fournirai pour qu'ils déposent une contribution. Probablement vers un site comme pot commun.
A partir de 4000 contributeurs, je fournis la première moitié du texte.
A partir de 10 000, la deuxième moitié.

T'inquiètes, vous serez plusieurs cam girls à pouvoir participer, cela rend le projet faisable mais il faudra motiver ton public !

Pour commencer, lis ces quelques lignes. Si tu aimes bien, contacte moi et on verra comment on peut se lancer !



On fit venir le meilleur espion,
On lui confia une mission
Enfermé dans une salle austère,
Flanqué d’un trio de compères,
Le directeur de l’agence lui apprit
Que d’un bien précieux l’on l’a ravi.
Un microfilm confidentiel,
Toute une nation dans ses secrets essentiels.
Ce document au prix d’or trouvera mille clients
Le retrouver est nécessaire, c’est même urgent.
Encore ignore-t-on qui le détient,
Quelle créature le terre entre ses seins.
Car l’ennemi a pris leurre et ruse montée;
Il veut le microfilm ravi et non point retrouvé.
Trois femmes arpentent le monde,
Deux pour l’illusion, l’autre pour fortune féconde.
Notre héros en Allemagne s’en vint quérir la première;
Derrière l’agent, l’homme se rappela, la trouvant belle et très fière.
Au détour d’une gare, de façon inopinée,
il croisa un regard et vit jupe se soulever.
Parée des atours de l’Afrique, vêtue d’un tailleur sérieux,
l’agent la trouve magnifique et l’homme a pour elle un besoin impérieux.
L’un a l’oeil vif et l’autre la jupe souple,
ils se voient, ils se quittent mais forment déjà un couple.
Sans prévenir, il se tourne et la suit.
Peut-être est-ce pour sa mission, sûrement d’elle a-t-il l’envie.
Il ne voit d’elle qu’un chemisier à rayures et une jupe légère, soyeuse.

Surface infinie, faite pour des mains balladeuses.

dimanche 24 avril 2016

Dessin sur Newsgrounds - Femme qui lève la jambe

Elle marche le long d'une rue, sans penser à grand chose. Et puis sans trop savoir pourquoi, elle lève sa jambe. En même temps, le vent se lève et joue avec sa jupe. Ce qui devait arriver arriva, l'arrière de la jupe décolle et la belle dévoile ses charmes.

Découvrez ce dessin sur Newsgrounds
Un vote serait très apprécié :)

vendredi 13 février 2015

La femme du danseur est chaude !

Il n'y a pas longtemps, je suis allé en Amérique-Latine. Là-bas, il y fait absolument beau. J'ai profité d'un temps mort dans l'après-midi pour m'arrêter dans une rue où un chanteur local donnait un petit concert. Une foule de curieux s'était amassée autour d'eux. Vêtu de jean, le chanteur chantait comme il peut. Devant lui, trois filles dansaient.

J'ai surtout repéré celle qui devait être sa copine. Une jolie métisse. Cheveux longs et frisés, une jupe noire d'écolière stricte et courte, un chemisier blanc moulant de gros seins. Des chaussettes fines et des sandales. Ses jambes sont absolument magnifiques. Elle gesticulait énormément et ressentait le besoin de saisir le pan avant de sa jupe et de le replier entre ses cuisses, dévoilant ainsi sa belle peau bronzée. Ses cuisses écartées sont superbes. Elle n'est pas très souple mais à force de remonter son vêtement, elle me laisse contempler avec plaisir son entre-jambe. Elle gesticule aussi beaucoup du fessier. Je comprends rapidement qu'elle aguiche son mec en dansant ainsi devant lui. Elle a clairement envie de se faire sauter.

Puis, n'y tenant plus, elle s'écarte des autres filles et vient le retrouver. Elle le colle et vient danser devant lui avant qu'il ne s'écarte, un peu gênée. Elle revient vers les filles et reprend de plus belle. Décidément, cette jolie fille a la chatte en feu ! Lorsque le concert s'est terminé, je l'ai suivie tandis qu'elle devait regagner son appartement. Je pense qu'elle avait une nette envie que son copain la retrouve.

Je l'aborde, nous parlons quelques minutes. Puis elle me propose d'entrer, croyant certainement simplement m'offrir l'hospitalité ! Son sourire enfantin illumine encore un très beau visage. J'accepte. A l'intérieur de l'appartement, je dénude directement mon pénis pour lui montrer que j'en ai une grosse. Ca l'étonne mais elle se dit qu'après tout, une queue est une queue ! Alors je m'allonge sur le sol. Elle se déculotte, me chevauche et s'agenouille au-dessus de moi. Puis, lentement, elle se laisse tomber sur mon sexe et commence à sautiller au-dessus de moi.

La douleur de la pénétration lui arrache d'intenses cris aigus tandis que son visage se pare d'un souvenir épanoui. Elle en bave de plaisir. Elle accélère ses sauts et je commence à la pénétrer moi aussi. Jusqu'à ce que je me redresse, l'allonge, écarte ses cuisses et la prenne. De forts assauts pour lui arracher de nouveaux cris. Puis je m'incline au-dessus d'elle et l'ensemence.

Chacun se rhabille et je m'en vais avant le retour du chanteur.

Les uniformes d'écolière cachent de jolies culottes !


Le délire de la vingtaine ! Nous sommes tout un groupe et par delà nos vies et nos professions respectives, nous avons décidé de nous retrouver pour passer une après-midi ensemble. Nous sommes partis en forêt profiter d'une belle journée d'été. Curieusement, les filles se sont toutes habillées de la même manière. Un code vestimentaire, un uniforme plutôt ! Chacune porte une jupe beige foncé plissée assez courte et souple ainsi qu'un polo noir moulant la poitrine.

Les unes ont noué leurs superbes cheveux, les autres les laissent tomber à même les épaules. A partir du moment où j'ai aperçu Jessica, mes yeux ne l'ont plus quittées. Nous avons vécu une amourette d'étudiants il y a plusieurs années. J'avais gardé le souvenir d'une fille assez espiègle, un rien coquine et d'une beauté sans précédent. Et franchement, les années l'ont encore embellie ! D'autant que ce jour, elle avait décidé de jouer les étudiantes ! Elle s'amusait à escalader les arbres, sans craindre de dévoiler à nos regards le haut de ses belles cuisses blanches mais également sa petite culotte.

Une culotte blanche parcourue de rayures horizontales bleues. Evidemment, ses chaussures glissaient. Elle ne parvenait pas à trouver prise sur le petit arbre qu'elle tentait d'escalader. Et pourtant, elle tentait à nouveau. Alors je suis venu derrière elle. J'ai posé mes mains sur son dos pour la pousser. Puis lorsqu'elle a réussi à s'élever, j'ai posé mes mains sur ses fesses. Elle a ri nerveusement mais m'a laissé la pelotter. Et puis, quand elle est retombée lourdement sur le sol, j'ai passé un bras autour de sa taille. J'ai glissé mon autre main sous sa jupe et ai entrepris de caresser son vagin ! Ca l'a stupéfaite. Elle a au début un peu protestée mais je l'ai calmée et incitée à poser ses mains contre un arbre. Elle m'a laissé écarter un peu ses cuisses, la caresser. Puis j'ai glissé ma main sous sa culotte et je l'ai mise en rut tandis que j'ai dénudé mon pénis !

Elle a commencé à poser des cris aigus d'orgasme, ses jambes ont flageollé et elle est tombée sur l'herbe. Alors je l'ai allongée sur le dos, déculottée. J'ai écarté ses cuisses et je l'ai possédée sur l'herbe devant les autres, absolument stupéfaits de la voir se faire ainsi sautée et ensemencée ! Puis je me suis retiré, ravi. Bel après-midi !

samedi 27 décembre 2014

Une jolie brune excite la foule dans le train !

MAJ du 27 décembre 2014 : Je mets en ligne deux nouveaux dessins pour achever cette série. Cette jolie brune donne du rêve rien qu'en montant dans un train. Alors, forcément, quand elle demande à quelqu'un son chemin, il s'en passe de drôles !

Hey !

Il est temps de vous présenter de nouvelles créations ! Je travaille actuellement sur une nouvelle histoire ! Une magnifique jeune femme se promène dans les transports en commun. Des cuisses à tomber, une jupe plissée qui moule et restitue les jolies formes de son corps...

Du rêve en perspective.







jeudi 20 novembre 2014

Aurait-elle dû rester debout ?

Ecrire ne me suffit plus ! Je commence une salve de dessins sur mon thème de prédilection du moment : les fellations. Au fait, une jolie frisée qui reste assise devant un pénis, qu'est-ce que ça donne ? Je vous dis tout en dessins !


mercredi 5 novembre 2014

J'ai besoin d'une bonne coupe de cheveux !

Etonnante rencontre ! A peine ai-je poussé la porte d'un salon de coiffure que je suis tombé sur cette fille. Très jolie, féminine, assez sexy et directe. Elle m'a surtout donné l'impression d'une grande disponibilité qui m'a totalement décomplexé. Elle ne cherchait pas forcément à coucher avec le premier venu mais entre nous, tout a été si naturel...

La perspective de coucher avec elle sous les yeux médusés d'un partenaire de jeunes élèves stagiaires et d'un professeur senior m'a incité à entreprendre... avec succès !

Suis moi sur Twitter

Pour suivre mes exploits, abonne-toi à mon fil Twitter : https://twitter.com/sexual_guy1